Contact

Où trouver les anti-oxydants ?

Les antioxydants sont des composés présents dans certains aliments qui aident à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs causés par les radicaux libres. Les radicaux libres sont des molécules instables produites par le corps lors du métabolisme normal ou par des facteurs environnementaux tels que la fumée de cigarette, la pollution et les rayons UV. Les radicaux libres peuvent endommager l’ADN des cellules, provoquant des mutations qui peuvent conduire à la formation de tumeurs cancéreuses. Voici un aperçu des aliments riches en antioxydants et de leurs rôles pour la santé.

1. Les fruits et les légumes

Les fruits et les légumes sont riches en antioxydants tels que la vitamine C, la vitamine E, le bêta-carotène et le lycopène. Les baies, comme les fraises, les framboises, les bleuets et les canneberges, sont particulièrement riches en antioxydants. Les agrumes comme les oranges, les pamplemousses et les citrons sont également riches en vitamine C, un puissant antioxydant qui peut aider à renforcer le système immunitaire.

Les légumes verts feuillus tels que le chou frisé, les épinards et le brocoli sont également riches en antioxydants et en autres nutriments bénéfiques pour la santé. Les légumes orange et jaunes comme les carottes, les patates douces et les poivrons sont riches en bêta-carotène, un antioxydant qui peut aider à protéger la peau contre les dommages causés par les rayons UV.

2.  Les noix et les graines

Les noix et les graines sont riches en antioxydants tels que la vitamine E, le sélénium et les flavonoïdes. Les noix, comme les amandes, les noix de cajou et les noisettes, sont riches en vitamine E, qui peut aider à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs. Les graines de chia et de lin sont riches en acides gras oméga-3, qui peuvent aider à réduire l’inflammation et à protéger le cœur.

3. Les légumineuses

Les légumineuses comme les haricots, les lentilles et les pois chiches sont riches en antioxydants tels que les flavonoïdes, la vitamine C et la vitamine E. Les légumineuses sont également riches en fibres, en protéines et en autres nutriments bénéfiques pour la santé. Les légumineuses peuvent aider à réduire le risque de maladies cardiaques, de diabète et d’autres maladies chroniques.

4. Les épices et les herbes

Les épices et les herbes sont riches en antioxydants tels que les flavonoïdes, les caroténoïdes et les phénols. Les herbes telles que le romarin, le thym et le basilic sont riches en acide rosmarinique, un antioxydant qui peut aider à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs. Les épices telles que la cannelle, le curcuma et le gingembre sont également contiennent eux aussi des antioxydant tels que la cinnamaldéhyde (Ces composés peuvent aider à réduire l’inflammation, à améliorer la circulation sanguine et à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs), la curcumine (anti-inflammatoires et peut aider à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs), le gingerol (l’inflammation, à améliorer la digestion et à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs)

Il est important de noter que les antioxydants présents dans les épices ne sont pas les seuls nutriments bénéfiques pour la santé. Les épices sont également riches en vitamines, minéraux et autres composés bioactifs qui peuvent aider à renforcer le système immunitaire, à améliorer la digestion et à réduire le risque de maladies chroniques. 

Cependant, les épices ne doivent pas être considérées comme un remède miracle et ne doivent pas remplacer une alimentation saine et équilibrée. Il est important de consommer une variété d’aliments riches en nutriments pour obtenir tous les avantages pour la santé.

Notons également que pour que ces molécules soient efficaces, une grande quantité devrait être consommé chaque jour (15g de curcuma par exemple pour avoir 1 000 mg de curcumine qui est recommandé pour ses bienfaits anti-oxydantes)

5. Les huiles

L’huile d’olive, de tournesol et colza sont notamment riches en vitamine E, qui peut aider à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs et peut également aider à maintenir une peau, des cheveux et des ongles en bonne santé.  L’huile de palme rouge ou l’huile de tomate, contiennent des carothénoïdes telles que le  lycopène, la lutéine et la zéaxanthine, peuvent aider à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs, à réduire l’inflammation et à améliorer la santé oculaire. Enfin, dans l’huile de soja et l’huile de sésame se trouve la coenzyme Q10, qui peut aider à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs, à améliorer la santé cardiaque et à réduire l’inflammation.

6. Les poissons 

Il existe différents types d’éléments anti-inflammatoire dans les poissons. Nous pouvons noter :

– Le Sélénium : le sélénium est un minéral essentiel qui agit comme un antioxydant dans le corps. Il est présent dans de nombreux poissons, notamment le thon, le saumon, la sole, le maquereau et la morue. Le sélénium peut aider à prévenir les dommages oxydatifs dans les cellules, à renforcer le système immunitaire et à réduire le risque de maladies cardiaques et de certains types de cancer.

  • Vitamine E : la vitamine E est un antioxydant liposoluble présent dans de nombreux aliments, y compris les poissons gras tels que le saumon et le thon. La vitamine E peut aider à protéger les membranes cellulaires contre les dommages oxydatifs et améliorer la santé de la peau, des cheveux et des ongles 

  • Astaxanthine : l’astaxanthine est un pigment rouge présent dans les crustacés, les algues et certains poissons, notamment le saumon, la truite et le thon. Elle est considérée comme l’un des antioxydants les plus puissants, car elle peut traverser la barrière hémato-encéphalique pour protéger le cerveau contre les dommages oxydatifs. L’astaxanthine peut également aider à réduire l’inflammation, à améliorer la santé cardiaque et à protéger la peau contre les rayons UV.

  • Coenzyme Q10 : la coenzyme Q10 est une substance naturelle présente dans les cellules du corps et dans certains aliments, notamment les poissons gras tels que le maquereau, le saumon et la sardine. Elle est un puissant antioxydant qui peut aider à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs, à améliorer la santé cardiaque et à réduire l’inflammation.

En plus de ces antioxydants, les poissons gras sont également riches en acides gras oméga-3, qui peuvent aider à réduire l’inflammation, à améliorer la santé cardiaque et à soutenir la fonction cérébrale. Il est recommandé de consommer du poisson au moins deux fois par semaine pour bénéficier de ses nombreux avantages pour la santé. Cependant, il est important de choisir des poissons sauvages plutôt que d’élevage pour éviter les contaminants tels que le mercure.

Maintenant que vous savez où trouver les anti-oxydants, passons à table ! 

N’oubliez pas cependant, que dans le cadre d’une alimentation équilibrée et variée, vous trouverez spontanément ces anti-oxydants. Il n’est pas nécessaire de ne vouloir consommer que les aliments cités ci-dessus de craintes de se créer des troubles alimentaires et de favoriser une relation malsaine avec son alimentation !