chocolats

Le chocolat, un aliment plaisir par excellence. Généralement le premier bannis dans une phase de perte de poids. 

Mais, est-il nécessairement mauvais ? Voyons ensemble les différentes sortes de chocolats, et comment le manger.

 

Pour commencer, il existe 3 sortes de chocolats : 


1. Le chocolat noir

2. Le chocolat au lait

3. Le chocolat blanc

Tous portent le même nom de « chocolat », mais connaissent de grandes différences majeures. Faisons le point.

1. Le chocolat noir

Ce dernier est composé de : fève de cacao, beurre de cacao et un peu de sucre. Il contient surtout de la matière grasse et minéraux.

A savoir, pour que cet aliment soit considéré comme étant noir le pourcentage de cacao doit être de 43-99% de cacao. Plus le pourcentage sera élevé, moins il y aura de sucre ajouté, et plus la matière grasse sera en quantité importantes.

2. Le chocolat au lait

Celui ci est composé de : fève de cacao, beurre de cacao, du lait en poudre et du sucre. Il contient surtout lait et sucre. 

Niveau composition, le pourcentage de cacao va être réduit, et ne va constituer que de 25-40% de fève de cacao. Le lait et le sucre vont être considérablement augmenté. C’est pourquoi ce chocolat va rentrer dans la catégorie des produits sucrés.

3. Le chocolat blanc

Pour terminer, ce « chocolat » est composé de : sucre, lait en poudre, et de beurre de cacao. Oui, comme vous pouvez le voir, il n’y a aucune fève de cacao. Il va être composé majoritairement de sucre, de lait et de matière grasse. C’est pourquoi il détient cette fameuse couleur blanc ivoire.

En connaissant tout ça : Pouvons nous malgré tout, tous les consommer ?

Et bien : Oui ! Le but est de limiter le chocolat au lait et le blanc, car ils vont être en effet sucrée, mais en aucun cas à les exclure. Nous pouvons consommer jusqu’à 25g de sucre total par jour (soit 6 càc par jour selon l’Organisation Mondial de la Santé : sources https://www.who.int/fr/news/item/04-03-2015-who-calls-on-countries-to-reduce-sugars-intake-among-adults-and-children). Il est donc tout à fait possible d’en garder de façon raisonnable. 

Comparons ensemble les valeurs nutritionnelles de plusieurs chocolats commun : 

(Pour 100g)

Sources : 

– https://fr.openfoodfacts.org/produit/3564706606043/noir-extra-99-equador

– https://fr.openfoodfacts.org/produit/3046920022651/excellence-70-cacao-noir-intense-lindt

-https://fr.openfoodfacts.org/produit/7613035040823/nestle-dessert-noir

– https://fr.openfoodfacts.org/produit/3045140105106/gerda-chocolat-au-lait-du-pays-alpin-milka

– https://fr.openfoodfacts.org/produit/8000300312102/crunch-chocolat-au-lait-et-cereales-croustillantes-tablette-2-x-100g-nestle

https://fr.openfoodfacts.org/produit/3033710001057/galak-chocolat-blanc-tablette-nestle

Ce tableau nous démontre donc la quantité de sucre présent pour 100g. En sachant que le sucre est présent dans bien d’autres aliments (transformés : brioche, gâteaux, bonbons, les conserves et plat préparé / Viennoiserie et pâtisserie / pâte à tartiner / Fruits / le sucre) nous devons donc essayer de ne pas dépasser un certain seuil. Disons, 50% des 25g pour nous laisser des jokers pour les autres repas. Cela signifierai donc que nous pouvons consommer 12g de sucre par ces différents chocolats.

 

De façon concrète cela nous donne donc :

– Pour le chocolat noir à 99% : 1kg2

– Pour le noir à 75%  : 41, 4g

– Pour le pâtissier : 26g

– Milka : 20,6 g

– Crunch : 23g

– Chocolat blanc : 21g 

 

Constatez la différence de grammage entre chaque chocolat, la quantité du chocolat noir est frappante ! Attention, ce n’est en aucun cas la quantité à manger, mais il s’agit simplement de nous faire prendre conscience de la quantité de sucre dans chaque aliment.

 

En constatant ça, la meilleure des solutions serait de se laisser tenter de temps en temps par un chocolat qui nous plaît, sans culpabilité et sans frustration, et de n’en manger qu’un carré, de préférence le midi. Lentement, en le dégustant. Ainsi, nous gardons le plaisir rare de cette gourmandise.

 

N’oubliez jamais qu’un aliment que l’on trouve excellent se résume bien souvent à sa notion de rareté. Un aliment sucré consommé régulièrement va devenir banal, et nous allons donc augmenter sa quantité en perdant la notion de plaisir. 

 

Petit conseil : Faites attention à la quantité indiquée sur le paquet, ici 33g. Il semble difficile de ne pas dépasser le quota de sucre en suivant les indications de notre cher Milka (CF : photo en dessous) 

 

Comment manger sainementPour conclure :

Aucun chocolat n’est réellement à s’interdir. Faites vous plaisir, de temps en temps, en pleine conscience en respectant l’équilibre alimentaire, et vous serez au top dans votre corps et dans votre tête !