À chaque fois que vous vous fixez un objectif, il tombe à l’eau ? Pourtant, au départ, vous étiez sûr de vous, n’est-ce pas ?

Alors cet article est fait pour vous. 

Étudions ensemble les 13 questions pour trouver sa motivation et réussir chaque objectif que vous vous êtes fixé ! 

Envie de le regarder sous forme vidéo ? Cliquez juste en dessous !

Celui qui veut manger des œufs, doit supporter les poules

Non non, vous n’avez pas changé d’articles ! 

Cette citation vient d’un proverbe Danois. Elle signifie que pour toute volonté d’acquisition, cela implique forcément des efforts à produire. Pourquoi est-ce que j’aime autant cette phrase ? Parce que nous vivons dans une période où il est facile de prétendre vouloir tout, tout de suite et sans effort. Sauf que malheureusement, ce n’est pas possible.

En exemple, je pourrai citer la volonté de devenir riche. La solution de rapidité serait de jouer et de gagner au loto. Sans compter que, bien que nous soyons extrêmement motivés à cette idée, il n’y a pas qu’un jeu facteur à cette réussite. Même si nous jouions au loto, les chances de gains sont minimes. 

Tout ça pour illustrer que les objectifs doivent être clairement définis, avec un plan d’action efficace et réalisable. C’est ce que nous allons voir, maintenant ! 

Les 13 questions à se poser

1 – Qu’est-ce qui me pose un problème à l’heure actuelle ?

Répondez de façon honnête et notez cette réponse sur une feuille à laquelle vous aurez toujours accès.

2 – Sur une échelle de 1 à 10, à quel point cette situation me met à l’aise ?

Cette réponse vous permet de savoir, objectivement, si l’objectif pourrait faire partie de vos priorités, ou non.

3 – Est-ce que le résoudre me ferait me sentir mieux ?

Si c’est oui : Super, vous êtes sur la bonne voix ! Sinon, l’objectif pourrait être mieux défini

4 – Si je pouvais nommer mon objectif de façon précis, quel serais t’il ?

L’idéal étant de respecter la règle SMART :

Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste et Temporel.

Par exemple : Je souhaite que d’ici fin octobre, je m’inscrive à la salle de sport et que j’y aille deux fois par semaine.

Nous avons donc :

– Le spécifique : s’inscrire à la salle de sport

– Le mesurable : 2 fois par semaine

– L’atteignable : Je me suis déjà renseignée auprès d’une salle qui est à 15 min de chez moi. Je suis mobile et je n’ai pas de problème de santé en contre-indication avec ce sport

– Le réaliste :  Je connais mon planning et je sais que je dispose de 3 h de libre par semaine où je pourrai y aller

– Le temporel : D’ici fin octobre

5 – Est-il en concordance avec mon mode de vie ?

Toujours l’exemple du sport, j’aimerais vraiment aller à la salle de sport, mais je ne suis intéressée que par les cours collectifs. Sauf qu’ils ne sont réalisés uniquement sur mes horaires de travail. Ensuite, me déplacer pour aller à la salle de sport est une contrainte et j’aime bien être autonome sans avoir de rendre de compte à personne. Plus je suis dans ma bulle seule, mieux c’est. 

Vous comprenez alors que même si mon objectif au départ était sincère, en réalisant tous les paramètres, ce n’est pas quelque chose qui conviendra sur le long terme.

Essayez donc de voir l’ensemble des choses qui découle de votre objectif.

6 – Quelles sont mes valeurs profondes ?

Toujours de façon objective, comment est-ce que vous pourriez vous décrire ?

Dans la question précédente, j’ai écrit le fait que je sois autonome, casanière et que j’aime bien être seule. Encore une fois, il est donc en contre-indication avec mon objectif initial. Peut-être que le simple fait de faire du sport à la maison grâce à des vidéos en ligne, ou par un suivi à distance avec un coach sportif serait la solution idéale !

7 – Est-ce que cet objectif correspond à mes valeurs ?

Simplement oui ou non

8 – Pour quelles raisons devrais-je réussir cet objectif ? Qu’ai-je à y gagner ?

La réponse qui va être importante de bien garder en tête tout le long de votre parcours ! À relire en cas de baisse de moral ou démotivation.

N’ayant donc pas peur de bien détailler pendant que la passion est dévorante.

9 – Puis – je le résoudre moi-même ou dois-je demander de l’aide à quelqu’un ?

De façon objective, en essayant de mettre tous ses freins de côtés (temps, moyens financiers et autres). Si vous vous êtes fixés votre objectif et que jusqu’ici vous avez tenu bon, vous êtes quand même sur la bonne voie !

Si vous pouvez le faire seul.e, en combien de temps allez-vous y arrivez ? Êtes-vous certains d’avoir l’énergie nécessaire ? D’avoir toutes les ressources nécessaires ?

Si vous avez besoin d’être accompagné, par qui pourriez-vous l’être ? Lui faites-vous assez confiance ? En combien de temps l’atteindriez-vous ? Combien cela va-t-il vous couter ? Seriez-vous disposés à 100 % à sa réussite ? Avez-vous conscience que, même en étant accompagné, le fait de réussir ou non, est dû seulement à vous ?

10 – Combien de temps me faut-il pour y parvenir ?

Fixez-vous une échéance précise. Ce n’est pas négociable. D’expérience, dans les suivis, quand les patients « ne se mettent pas de date pour ne pas avoir de pression », l’échec et la lassitude se montre rapidement.

Pourquoi ? Simplement parce que c’est humain. On se dit que l’on fera cette action demain, et puis le lendemain, on refait la même et ainsi de suite. Nous ne nous investissons pas vraiment dans l’objectif et donc, il passe aux oubliettes.

Donc : on marque cette date sur un calendrier !

11 – Comment me verrai-je à la fin de cet objectif ?

Visualisez-vous après votre objectif. Rien ne donne plus envie de réussir quelques choses, lorsque l’on sait ce que nous avons à y gagner et comment nous serions !

12 – Par quoi puis-je commencer ?

On passe directement à l’action ! Vous savez maintenant ce que vous souhaitez, vous savez comment y parvenir : Et c’est génial !

Je vais vous dire une phrase que j’aime beaucoup : C’est bien beau d’avoir les clés. Mais encore faut-il trouver la serrure, tourner la clé, appuyer sur la poignée et ouvrir la porte.

Tout ça pour dire que vous êtes aux prémisses de la réussite de votre objectif et que la mise en action est essentiel pour franchir les étapes les unes après les autres.

Vous pouvez le faire !  

13 – Suite à cette réflexion : Comment est-ce que je me sens à l’heure actuelle ?

Êtes-vous motivés, prêt à réussir votre objectif ? Ou bien êtes-vous plutôt refroidis ?

Si vous êtes plutôt démoralisés, sachez une chose, j’aime penser que chaque chose à son temps. Si ce n’est pas le bon moment maintenant, ça ne signifie pas qu’il ne le sera jamais. 

La vie n’est pas simple et il y a de nombreux paramètres à prendre en compte. Quand vous serez sincèrement prêt, vous arriverez à prioriser les éléments nécessaires à mettre en place votre objectif et vous y arriverez !

Petite parenthèse ici, en consultation, il m’arrive de suivre des patients qui viennent, mais qui ne sont pas véritablement prêts. Ils se voient. Comment ? En n’étant simplement pas actif dans leurs prises en charges.

Et croyez-moi, non seulement ils font quelque chose à contrecœurs pour eux et pour moi, ils sont une frustration immense. 

Donc n’ayez pas peur de prendre votre temps, de bien faire vos recherches et d’être honnêtes avec vous-même ! 

J’espère que cet article sur la motivation vous a plu. N’hésitez pas à partager vos sensations en commentaire ! 

Vous souhaitez connaitre vos besoins énergétiques ? Regardez cet article en cliquant : ici 

Vous avez un objectif alimentaire et vous êtes motivés ? Faisons le point ensemble par un bilan gratuit !